Accueil >> capesup-paces.fr Ma PACES et apres >> Quelle formation pour devenir Medecin ?
Quelle formation pour devenir Medecin ?

Quelle formation pour devenir Medecin ?

Les études de médecine font partie des formations les plus longue en France (entre 8 et 11 ans), tous cursus universitaire confondu.

À l’issu des résultats du concours du 1er semestre de la PACES, les étudiants décident de présenter le concours d’une ou plusieurs des 4 filières médicales: Médecine, pharmacie, odontologie, ou Maïeutique.

Les étudiants décidant de présenter les concours pour kinésithérapie, ergothérapie ou manipulateur en électroradiologie devront présenter le concours Médecine.

à l’issu du 2ème concours 190 étudiants sont autorisés à poursuivre en 2ème année de médecine .

Envie de devenir médecin ?



Compter 9 ans d’études à l’université pour les généralistes, et 10 à 11 ans pour les spécialistes, comme les chirurgiens ou les pédiatres. A la clé, le DE (diplôme d’État) de docteur en médecine, obligatoire pour exercer.

- Les 2e et 3e années (1er semestre) : l’entrée en matière
En 2e et 3e années, les études se répartissent entre cours magistraux (Sur DVD en Anglais), TP (travaux pratiques), études dirigées et monitorat de sémiologie (apprentissage de l’examen clinique du patient).

Au programme : sémiologie, physiologie, anatomie et microbiologie... Les premières notions de pathologie, de pharmacologie ou de bactériologie apparaissent. S’y ajoutent des enseignements optionnels : philosophie des sciences, anglais médical, histoire de la médecine ou informatique médicale. Les étudiants suivent des stages cliniques d’initiation, notamment le stage infirmier, pendant l’été suivant la PACES.

Depuis 2011, le diplôme de formation générale en sciences médicales sanctionne la 1re partie des études de médecine (DFGSM). Délivré à l’issue de 6 semestres de formation (incluant les 2 premiers semestres de la PACES), il est reconnu au niveau licence.

- La 3e (2nd semestre), 4e, 5e et 6e années de médecine : l’externat
Ces années denses permettent d’acquérir une formation médicale complète et de se préparer à l’autre barrage des études de médecine : les ECN (épreuves classantes nationales), clé d’entrée vers l’internat.

Le programme s’articule autour des pathologies, de leur thérapeutique et de leur prévention. Les enseignements sont organisés par modules thématiques, le plus souvent, en lien avec les stages : par exemple, cardiologie/pneumologie/réanimation. La pratique clinique occupe de plus en plus de temps.

L’étudiant hospitalier est à la fois étudiant et salarié de l’Assistance publique. Avec des stages à mi-temps le matin à l’hôpital et un total de 25 gardes à effectuer. C’est un premier pas vers la vie active et un début de rémunération (entre 150 et 350 euros par mois).

À l’issue de la 6ème année l’ensemble des étudiants en médecine de France (8000/an) passe un examen classant nationale (ECN), en fonction de leur classement les étudiants choisissent une spécialité et une ville. Depuis 2016 cet examen est dématérialisée sur tablette informatique.
Environ 45% des places sont réservées à la médecine générale, 20% des places aux spécialités médicales et 10% des places aux spécialités chirurgicales. Les 25% restant regroupent l’anesthésie-réanimation, la gynécologie, la psychiatrie, la pédiatrie, et la biologie médicale).

L’étudiant décroche également le DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales) qui sanctionne la 1re partie des études de médecine, reconnu au grade de master.

- L’internat de médecine
L’internat dure de 3 à 5 ans. L’étudiant effectue au moins 6 stages semestriels et suit parallèlement des enseignements théoriques (séminaires, cours mensuels…). Enfin, il prépare une thèse de recherche. Pour obtenir le DE de docteur en médecine et s’installer, il faut valider les stages, le DES (diplôme d’études spécialisées) de la discipline suivie et soutenir sa thèse.
Il travaille à plein temps (entre 48 et 70h /semaine)


Possibilité pour les étudiants de préparer un Diplôme d’étude spécialisé complémentaire (D.E.S.C ou post internat) :
• Sur-spécialisation en 2 à 4 ans
• Possibilité de passer des D.U (diplôme universitaires)